« Vanté à l’étranger, l’apprentissage peine à séduire »

PartagerShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

Vous trouverez en lien un article du Temps du 19 Juillet dernier consacré au manque d’intérêt des étudiants pour les apprentissages en filière professionnelle. Nous faisons malheureusement le même constat dans le secteur du gros-œuvre à Genève où le nombre de places à pourvoir est supérieur à la demande.  Avis aux intéressés, il reste des places pour la rentrée 2017 dans les filières maçon et constructeur de voies de communication chez Maulini et dans les autres entreprises formatrices du canton. Le métier de maçon est l’un des piliers du secteur de la construction. Sa diversité et son évolution constante en font l’une des plus belles professions artisanales, alliant les techniques modernes à un savoir-faire ancestral. Le plus du métier : un-e maçon-e qui obtient son CFC à 19 ans peut devenir Chef-fe d’équipe à 22 ans et Contremaître à 26 ans, peu de métiers offrent de telles possibilités de progression et les exemples chez Maulini existent !